l’Histoire comparée des Arts : écouter, assister et participer aux dialogues entre les Arts


Prochaines dates :

  • Les mercredi 29 et jeudi 30 mai 2019

Le formateur : Emmanuel Grégoire

 

Sa licence et son agrégation en Histoire de l’Art, Archéologie et Esthétique en poche, Emmanuel Grégoire s’est précipité dans l’enseignement pour y vivre sa passion : la transmission. Les publics qu’il a le privilège de rencontrer dans son métier de professeur sont variés : élèves du secondaire, étudiants du supérieur et adultes des cours du soir.

 

Il donne ces derniers en promotion sociale (Histoire de l’Art, Histoire mondiale, Chronologie des grands courants artistiques, Histoire du mobilier, Histoire des Arts de l’espace…) et ceux qu’il assure en école supérieur des Arts (Histoire de la Musique, Histoire de l’Art, Auditions commentées, Sociologie des Arts,… à l’Imep – Institut supérieur de Musique et de Pédagogie – Namur) lui permettent de développer la discipline qui retient tout particulièrement son attention : l’Histoire comparée des Arts.

 

Participant à la formation des futurs enseignants en dispensant les cours de Psychologie et de Psychopédagogie, il associe régulièrement ses étudiants musiciens aux projets artistiques qu’il met sur pied ou qu’il est invité, par différentes institutions culturelles, à concrétiser. C’est notamment le cas en remplissant la fonction de commissaire d’exposition depuis maintenant quelques années.   

Description du stage


 

 

Durant deux jours, nous vous proposons de vous laisser aimanter par une discipline trop peu fréquentée : l’Histoire comparée des Arts. Celle-ci consiste à dépasser l’Histoire de l’Art au sens classique du terme pour mettre en perspective différentes expressions artistiques. Ainsi, des liens intimes ou inattendus vous seront donnés à voir et à entendre entre architecture, sculpture, peinture, littérature, photographie, musique… Un prestigieux défilé d’images et de pièces musicales vivantes viendront soutenir ces conversations culturelles.  

Programme


Première journée 

 

10 h 00 – 13 h 00 : Deux lieux, deux temps…

Deux panoramas chacun dessinés à un moment spécifique : Paris 1830 et Vienne 1900. Deux hauts lieux artistiques envisagés l’un après l’autre afin de déployer la richesse de ces éventails agrémentés respectivement pour le premier par Eugène Delacroix, Victor Hugo, Frédéric Chopin… qui se côtoient dans les salons et pour le second par Gustave Klimt, Egon Schiele et Oskar Kokoschka qui fréquentent les mêmes cénacles de la Sécession que Gustav Mahler, Stefan Zweig et Joseph Maria Olbrich.

 


15 h 00 – 17 h 00 : Là où la musique et la danse font le ballet

 

«Longtemps, j’ai pensé que le rôle de l’artiste était de secouer le public. Aujourd’hui, je veux lui offrir sur scène ce que le monde, devenu trop dur, ne lui donne plus : des moments d’amour pur.» Cette phrase de la chorégraphe Pina Bausch est un bel écho au souffle qui animait des compositeurs tels qu’Igor Stravinsky, Claude Debussy et Maurice Ravel au début du XXe siècle. Cette après-midi fera la part belle au troisième de ces derniers et à son œuvre Daphnis et Chloé. 

Deuxième journée

 

10 h 00 – 13 h 00 : Les mythes antiques

 

Source d’inspiration inépuisable pour les artistes, ceux successivement retenus (Danaé et Vénus, Narcisse et Prométhée,…) nous permettront de nous emparer d’un thème pour traverser le temps et d’apprécier à quel point, au-delà des exemples du passé d’abord envisagés, ils inspirent toujours la création artistique actuelle autant dans le domaine de la sculpture que dans celui de la photographie. Mise à votre disposition, une iconographie foisonnante sera utilisée pour dégager des points de rencontre et pour retracer l’histoire de ces mythes antiques.   

 

15 h 00 – 17 h 00 : La guitare et les guitaristes à l’honneur 

 

Ce 4ème et dernier volet se fixe pour objectif de mettre l’instrument qu’est la guitare classique à l’honneur. Dans un premier temps, une histoire et une évolution organologique et iconographique sera retracée et égrainée d’extraits musicaux enregistrés et interprétés en live. Dans un second temps, de superbes pages écrites par l’italien Mario Castelnuovo-Tedesco, notamment un cycle de mélodies, seront interprétées par Lionel Lutgen (guitariste) et Louise Foor (soprano) pour vous faire découvrir ce compositeur.

 


Horaire


Matériel


De quoi prendre des notes et toute votre bonne humeur

Logistique


Logement dans le confortable hôtel *** « Les Roses » de Libin.

Repas excellents, raffinés et en majeure partie bio.

Formation théorique prodiguée en salle de projection sur place.

Le prix


Le prix total de la formation revient à 250 euros et comprend :

  •     La formation
  •     Le logement
  •     Les repas des trois journées

Je m'inscris !


Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.