Peindre d'après modèle vivant avec François-Xavier de Boissoudy


Prochaines dates :

  • vendredi 19, samedi 20 et dimanche 21 juin 2020

L'artiste : François-Xavier de Boissoudy


 

François-Xavier de Boissoudy, né en 1966 à Cambrai, est un peintre français. Depuis sa conversion en 2004, il s'inscrit dans le mouvement d'art sacré contemporain. Il expose régulièrement ses œuvres à la Galerie Guillaume à Paris.

 

Il parle ainsi de sa vocation de peintre qui a été bouleversée, il y a quelques années, par une expérience spirituelle forte, un peu comme l'oeuvre de Manessier a été marquée durablement par son séjour à La Trappe de Soligny.

 

Mes toiles ont un seul objectif : montrer le réel augmenté du spirituel, se matérialisant dans le surgissement de la lumière. Telles sont ma vocation de peintre et l'intuition sur laquelle je peux bâtir mon oeuvre. Il n'y a plus aucun sujet pour moi sans cette lumière présente dans le monde, qu'elle se reflète dans un verre d'eau, un paysage ou au travers d'une scène humaine. Une lumière douce et bienveillante, silencieuse, épousant la réalité charnelle. Elle n'aveugle pas, elle n'anéantit pas, elle révèle. Mon rôle n'est pas de mettre en scène, mais de témoigner, dans une société où l'art contemporain est trop souvent régi par une négation du réel. Témoigner de cette sacralité vivante et incarnée."

 

 

Programme


 

L’esprit du stage se propose de mettre en relation la personne qui dessine 

avec le corps humain et le paysage. Devenir témoin de ce que l’on voit.

  • Le matin, dessin de nu d’après modèle vivant, avec conseil personnalisé de la part de l’artiste 

Le dessin d'après le nu est un exercice fondamental, qui permet de tracer ce que les yeux ont vu, dans un exercice exigeant. Le travail sera progressif, dans le sens où au début, je demande de respecter le caractère et le mouvement de la pose du modèle dans l'exercice du dessin, qui s'étoffera à une technique plus complexe, comme l'encre ou l'aquarelle. 

Le dessin étant comme une grammaire à partir de laquelle on peut composer une image. Repartir du fondamental de la présence corporelle, pour aller au plus complexe, par exemple en incluant le paysage, en resituant l'action dans un contexte, est un chemin que je reprends moi-même à chaque tableau.

  • L’après-midi, atelier d’initiation à  l’encre, au lavis d’encre et au langage de la lumière, travail du paysage

 Ensuite, il est de la liberté de chacun d'envisager une composition plus ambitieuse au fur et à mesure du stage, à travers un ou plusieurs grands dessins. Humains et paysages étant les deux pôles du vivant qui nous entourent, et qui se convertissent en élément du langage pictural.

L'idée est de repartir du langage du corps et de la nature, pour, si on veut,  les faire se rencontrer

 

 

Conseils personnalisés


 

Il est possible, pour chaque stagiaire, d'apporter un ou plusieurs travaux et de recevoir pour chacun d'eux les conseils de l'ariste.

 

En soirée, François-Xavier de Boissoudy échangera avec les stagiaires à propos de sa démarche artistique, autour de thématiques telles que l'émerveillement dans l'art, le mouvement intérieur de l'art, de l'intuition ou de l'inspiration, l'art et la spiritualité.

 

 

Horaire


Durant les 3 jours de stage de 9h30 à 12h45 et de 15h00 à 18h30

Travail en atelier sur place à l'hôtel et en extérieur, si le temps le permet

Matériel


La technique est libre. Chaque stagiaire apporte le matériel avec lequel il aime peindre : crayons, fusains, pastels, encres, aquarelles, grandes feuilles de papier ( blocA3 ou plus grand), carton à dessin comme support, et un fil à plomb.

Logistique


Logement dans le confortable Hôtel *** « Les Roses » de Libin.
Repas excellents, raffinés et copieux, en majeure partie bio

Renseignements et inscription


Le prix


Le tarif est de 270 euros pour le gîte et le couvert en pension complète du vendredi 9h30  au dimanche 17h  ; le prix demandé pour la formation revient à 250 euros .

Je m'inscris !


Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.